¶                                                                
                                                                        
                ¶                                                       
                                                                        
                          ¶                                             
                                                                        
                                     ¶                                  
                                                                        
                                                 ¶                      
                                                                        
                                                              ¶         
                                                                        
                                                                        
    ¶                                                                   
                                                                        
                   ¶                                                    
                                                                        
                                   ¶                                    
                                                                        
                                                    ¶
       B E T A V I L L E  http://betaville.org/
email == news
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

+ de presse

Betaville, métabidouille (Libération, 20 septembre 2002)
Les langages de la création (Transfert, avril 2002)
betaville.org (Libération, 15 février 2002)
La musique à voir (Libération, 21 septembre 2001)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 


Politis
Jeudi 20 septembre 2001

Création électronique
«L'Otan, véritable logiciel de la pensée»


Une cave dans un quartier populaire d'une métropole européenne. Dans la
cour, à l'heure où mijote le frichti du soir et où s'allument les télés, des
sons électroniques s'échappent d'un soupirail. Une trentaine de jeunes
adultes, assez lookés, partagent un pot en musique. Dans la salle
souterraine encore remplie des vestiges d'un ancien atelier d'artisan, des
tables disposées en cercle, des ordinateurs, Macintosh du "dernier clic". Au
centre, un rétroprojecteur éclaire un écran qui reproduit en grand le
"bureau" d'un Mac. C'est un "workshop" à l'heure de la pause.

Le concept du "workshop" apparaît comme une méthode d'apprentissage d'un
genre hybride. Sa démarche n'est pas directement contestataire, ou
alternative. Mais à 500F l'inscription pour une semaine, elle n'est pas non
plus commerciale. Le workshop relève plutôt d'une culture d'adaptation
assez propre aux milieux de la création et des nouvelles technologies
squatées par jeunes. Le rapport de formation, par exemple, est assez
horizontal, il s'agit d'avantage d'échange d'information que de formation,
le tout dans une ambiance particulièrement conviviale et simple quoiqu'un
peu réservée aux initiées d'une technicité pluridisciplinaire aux contours
fuyants : celle de l'outil commun et de l'instant ; comme l'est la définition
qu'Anne, une des organisatrices, fait de son statut professionnel «pas
vidéaste, mais... Pas formatrice mais... "human being in progress"». Elle et
Christophe se sont rencontré à Barcelone dans un cadre identique et ont
réuni à leur tour par mail vidéastes, graphistes et musiciens...

Le logiciel au centre des travaux, "nato.0+55", se présente en grand sur
l'écran. C'est une fine barre d'outil, comparable aux palettes d'un logiciel
graphique Mac ou Windoss. Ensuite, à l'aide du curseur, on sélectionne des
éléments qui sont autant d'ordres donnés à des séquences musicales ou
visuelles coordonnées par des liens. Les productions un peu élaborées,
finissent par représenter des toiles d'araignées, des arborescences, réseaux
d'ordres extrêmement plastiques puisqu'elles sont une modélisation de la
pensée du créateur, plutôt qu'une création qui devrait se mouler dans la
pensée d'un fabricant de logiciel. «Ce qui est formidable, explique George
Issakidis, un créateur de musique électronique déjà reconnu, c'est que
tous les rapports sons-images  sont possibles dans cet environnement
programmatique entièrement modulaire. Deux musiciens qui auraient les mêmes
goûts et la même formation feraient un travail différent ! "Nato"doit
beaucoup aux travaux de travaux de Philippe Maunoury et à ceux de l'IRCAM
dans les années 80.». Pour l'anecdote, "nato.0+55" (soit "OTAN" partout
dans le monde sauf en France) est apparu après la guerre dans un réseau,
plus ou moins anonyme de chercheurs d'Europe balkanique, il multiplie les
clins d'oeil aux évènements : «par exemple, à l'achat du logiciel (environ
$549 soit environ 4000F soit le coup moyen d'un logiciel professionnel) on
est invité à signer la classique licence nommé "accords de Rambouillet"»
précise Anne...

A tour de rôle, les participants se font intervenants, connectent leurs
ordinateurs et présentent leurs travaux à l'écran, avec plus ou moins de
succès. Les grandes annonces finissent parfois en petits bugs, alors qu'un
coup d'oeil par-dessus l'épaule sur les écrans individuels laisse
entrevoir de jolies possibilités. On est impatient que quelques travaux
finis soient visibles ; comme ceux de George qui devraient être présentés
lors de futures performances. Mais, vu la plasticité de Nato, véritable
logiciel de l'esprit, il serait sûrement tout aussi passionnant que d'autres
professions intellectuelles -même non artistiques !- explorent ses
possibilités.

David Langlois-Mallet

Site de Nato: http://www.eusocial.org/

Contact pour de futurs workshop: Anne Laforet et Christophe Buffet
http://betaville.org/prs082001/


                                                                        
                                                                        
       ¶                                                                
                                                                        
                ¶                                                       
                                                                        
                          ¶                                             
                                                                        
                                     ¶                                  
                                                                        
                                                 ¶                      
                                                                        
                                                              ¶         
                                                                        
                                                                        
    ¶                                                                   
                                                                        
                   ¶                                                    
                                                                        
                                   ¶                                    
                                                                        
                                                    ¶                   
                                                                        
                                                            ¶           
                                                                        
                                                                     ¶  
                                                                        
                                                                        
       ¶                                                                
                                                                        
                  ¶                                                     
                                                                        
                              ¶                                         
                                                                        
                                           ¶                            
                                                                        
                                                         ¶              
                                                                        
                                                                        
¶                                                                       
                                                                        
                ¶                                                       
                                                                        
                                 ¶

                                                   http://betaville.org/